Le hacking du mur entre les Etats-Unis et le Mexique

Le hacking du mur entre les Etats-Unis et le Mexique

Publié le 31 Juillet 2019

Du hacking social dans sa plus pure expression !

Des artistes ont installé des balançoires « tape-cul » roses au mur de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

Objectif : que les adultes et les enfants des deux côtés de la frontière puissent interagir ensemble malgré le mur.

Bien sûr, ce sont les enfants qui se sont précipités les premiers sur les jeux !


Pourquoi peut-on parler de hacking social dans ce cas ?

1ère étape : les deux artistes, Ronald Real et Virginia San Fratello, observent quelque chose qui ne tourne pas rond, ici l’impossibilité pour les habitants de chaque côté de la frontière d’interagir ensemble.

2e étape : identifier la cause concrète de ce blocage : le mur.

3e étape : prendre un maximum d’éléments sur la construction de ce mur : largeur des barreaux, espacement, matériau, etc.

4e étape : étude pour intégrer un hack directement dans le mur : les balançoires

5e étape : impulser et observer l’impact !


Beau rappel que nous sommes connectés : ce qui se passe d’un côté affecte l’autre côté ❤️❤️❤️

“Tape-culs” à la frontière américano-mexicaine "Tape-culs" à la frontière