Comprendre et se saisir des choix politiques

Comprendre et se saisir des choix politiques

Publié le 30 Août 2019

Nous avons à cœur de vous partager notre réponse à un appel d’offres de la ville de Lyon concernant une consultation citoyenne pour le plan climat 2020-2030.


Nous n’avons pas été sélectionnées, mais cet appel d’offres nous a permis de modéliser une méthode sur comment faire comprendre les choix politiques, les partager et surtout, comment permettre à tous de s’en saisir.

Nous la publions car nous sommes fières de notre réponse et trouvons dommage qu’elle reste dans les placards de la ville de Lyon.

Notre leitmotiv est de partager. Nous sommes sûres que notre travail pour cet appel d’offres trouvera écho ici ou ailleurs, sous cette forme ou une autre.


Cet appel d’offres faisait suite à une première consultation citoyenne en ligne. La demande de la ville était de l’accompagner sur 3 volets :

  • accompagner les services opérationnels dans la prise en charge technique des idées retenues, dans la préparation de la journée de travail grand public et dans la participation effective à cette journée

  • co-construire la méthode de travail adéquate pour animer la journée de travail grand public

  • animer la journée de travail grand public avec l’élaboration des documents de restitution


Voici comment nous avons retranscris cet appel d’offres en 3 grands enjeux :

  • Accompagner la ville pour faire des choix politiques

  • Engager ensemble, institutions, citoyens et acteurs locaux pour sauver la planète

  • Accompagner les citoyens et les acteurs locaux pour savoir co-construire et comprendre les choix politiques



Parce que nous sommes bien conscientes qu’il faut rentrer dans des contraintes politiques, philosophiques, techniques, juridiques et/ou budgétaires, qu’il n’est pas évident de mettre en place tout de suite un processus d’intelligence collective complet, nous avons fait le choix de leur faire 3 propositions :

  • une proposition haute, notre idéal, où la ville, les acteurs locaux et les citoyens seraient tous impliqués pour un montant de 33 590 € HT

  • une proposition moyenne où la mobilisation des acteurs locaux seraient moindre pour un montant de 16 525 € HT

  • une proposition basse où l’on se concentre essentiellement sur les citoyens lors de la journée grand public pour un montant de 12 780 € HT


Le niveau de restitution n’est pas le même non plus :

  • une BD didactique reprenant l’ensemble des canevas graphiques complétés permettant aux élus d’expliquer leurs choix politiques dans la proposition haute

  • un dossier sketchnote reprenant l’ensemble des canevas graphiques complétés sans autre explication dans la version moyenne

  • un sketchnote live de la journée dans la version basse


Proposition #1 Plan Climat
Proposition #2 Plan Climat
Proposition #3 Plan Climat

Et voici notre réponse aux 5 questions de la ville :


QUESTION 1 : Comment pensez-vous procéder pour accompagner durablement les services opérationnels afin qu’ils s’approprient les projets dans une logique participative en amont de la journée ?


Nous sommes partisanes de la transmission de la méthode par la mise en action immédiate. Le parti pris est simple : une idée, une équipe, un problème à résoudre, beaucoup de sens et de valeurs, des tripes bien accrochées et un processus ludique, graphique et protecteur qui permet à toute personne de passer rapidement à l’action, sans s’en rendre compte !

L’ensemble des interventions est prévu pour que les personnes travaillent ensemble, et non les unes à côté des autres.

Cela va créer une expérience sociale forte et un souvenir fort, partagés et donc durables de ces moments en groupe.

Ce souvenir fort va être encore renforcé par l’apprentissage d’outils qui sont utilisables dans la vie professionnelle mais également dans la vie privée. Utilisés au quotidien, chez soi, comme au travail, impossible de les oublier !


Dans la proposition haute, la gamification des espaces de travail du quotidien permet d’ancrer encore plus ces souvenirs en changeant l’environnement de travail. De la poubelle du chef, à la rampe d’escalier, en passant par l’ascenseur, ils ne verront plus jamais de la même façon leurs bureaux.

La méthodologie sera profondément ancrée en eux.


De plus, l’ensemble de la prestation se fait avec des canevas graphiques.

Le côté coloré, vivant, beau à regarder de tous les documents et supports aide à se plonger dans l’action. Même les tâches les plus rébarbatives donnent envie de s’y mettre.

Les techniques de facilitation graphique permettent également aux personnes de faire ressortir ce qu’elles ont au plus profond d’elles-mêmes, sans (auto)censure, sans masque et avec honnêteté intellectuelle.

Enfin, il y a des livrables à chaque session de travail qui permettent de célébrer le travail accompli.


Quelques avantages à la facilitation graphique…

“Synthétiser et permettre l’appropriation de contenus denses et/ou complexes grâce à la facilitation graphique, le mind mapping, les infographies, la data vision et/ou le sketchnote.”

L’ensemble des participants bénéficie d’une synthèse commune qu’ils voient évoluer.

Les participants se sentent engagés dans la discussion : ils peuvent observer la capture de leur contribution et comment elle s’intègre à l’ensemble de la discussion.

La synthèse des échanges en live permet de faire germer des idées nouvelles (faire rebondir les cerveaux).

Ce visuel permet de garder une trace tangible des éléments clé.

A posteriori, cette trace est très efficace et utile pour les personnes qui ont assisté à sa construction. Elle leur permet de faire ressurgir à la fois les détails des échanges, mais aussi des points émotionnels.

C’est aussi un support très efficace pour leur permettre de parcourir à nouveau la discussion avec une personne qui n’y a pas assisté.

Elle permet de mettre en lumière certains points forts et/ou points de blocage invisibles sinon.

C’est également une synthèse très efficace pour démarrer des groupes de travail afin d’innover pour répondre à des problématiques diverses.


QUESTION 2 : Quelle organisation globale de la journée pour relancer le dialogue citoyen autour des idées retenues, témoigner de l’engagement de la Ville, proposer des solutions concrètes, … (interventions, déroulé global, contenu, marqueurs, …) ?


Voici le programme de la journée telle que nous l’avons imaginée. Il sera adaptable au fur et à mesure de l’avancement des contributions de chacun.

Il est prévu une alternance de travail en petits groupes et de restitutions en plénière.


Horaire : 9h - 17h


Objectifs :

  • Travailler en intelligence collective et faire du « mélange de cerveaux »

  • Muscler les contributions et les rendre réalistes et réalisables dès demain


9h - 9h30 : Accueil des participants et déambulation dans l’exposition des canevas graphiques


4 groupes :

  • La Ville

  • Les Acteurs locaux

  • Les Experts invités

  • Le Grand public


Remise d’une carte tirée au sort pour établir le « Parcours journée » de chacun, sauf les experts qui auront un parcours pré-établi. Cette carte servira également pour la « Ratatouille humaine » lors du repas.

Un paquet de post-its et un stylo seront également remis à chaque participant.

Munis de leur carte, de leurs post-its et de leur stylo, ils vont parcourir l’exposition de l’ensemble des canevas graphiques à travailler pendant la journée.

Cette exposition va habiller et colorer les murs. Il serait intéressant d’y ajouter des photos des groupes de travail avec la ville et avec les acteurs locaux pour montrer l’ampleur de la tâche déjà accomplie et valoriser les services de la ville.

A chaque fois qu’ils ont une interrogation ou une remarque, ils écrivent sur un post-it et le collent sur le canevas associé.


Nous vous recommandons de prévoir un petit déjeuner pendant cette première partie.


9h30 - 10h15 : Ice breaker et briefing de la journée en plénière


Ice breaker sous forme de stats humaines.

Toute une série de questions plus ou moins sérieuses pour commencer à lâcher-prise tant en récupérant de la data sur les participants : âge, répartition homme-femme, localisation, etc.


Briefing de la journée et pose du cadre à l’ensemble des participants.


Prise de parole d’officiels des services de la mairie.


10h15 - 12h15 : Session d’intelligence collective #1


3 groupes d’une centaine de participants :

  • Canevas « Feu vert, go en prod ! »

  • Canevas « Blocage philosophique et/ou politique »

  • Canevas « Blocage juridique »


Chaque groupe sera composé de :

  • 1/3 des agents de la ville présents

  • 1/3 des acteurs locaux présents

  • 1/3 des citoyens présents


Chaque groupe sera encadré par :

  • 1 animateur facilitateur

  • 1 aide animateur « Super héros des pensées limitantes »

  • 5 experts invités liés aux thèmes (ou agents de la ville qualifiés sur les différents thèmes pour les propositions moyenne et basse)


Chaque groupe est ensuite divisé en 5 sous-groupes et reçoit par tirage au sort 1/5 des canevas de son groupe.

Avec environ 50 propositions de départ, duplicables en cas de multiples blocages, chaque groupe aura environ 20 canevas à traiter, soit environ 4 par sous-groupes.

Top chrono pour lever les blocages de chaque proposition en sous-groupe grâce à une série de serious game.


12h15 - 13h : Restitution en plénière


15’ de restitution par groupe de travail grâce au masque à trous


13h - 14h : Repas


Repas sous forme de « Ratatouille humaine » car pour changer le monde, il faut créer du lien.

Plateaux repas vivement recommandés !


14h - 16h : Session d’intelligence collective #2


Idem session # 1 avec les groupes suivants :

  • Canevas « Feu vert, go en prod ! »

  • Canevas « Blocage économique »

  • Canevas « Blocage technique et/ou technologique »


16h - 16h45 : Restitution en plénière


15’ de restitution par groupe de travail grâce au masque à trous


16h45 - 17h : Conclusion officielle et célébration



QUESTION 3 : Quelles sont les méthodes que vous préconisez pour les ateliers pour créer une dynamique de travail associant les participants, les services et les acteurs locaux sur un échange concret et constructif ?


Nous vous livrons ici le pourquoi nous avons conçu la journée selon le programme ci-dessus.


Plutôt que de refaire la consultation de 0, comme nous l’avons vécu lors d’un grand débat national, avec le risque de stress et de compétition entre les différents participants, il est intéressant, d’après nous, que le groupe travaille pour muscler et faire grandir chaque proposition.

Ainsi les sessions de travail ne sont pas organisées par thématique (consommation responsable, chaleur en ville, mobilité, biodiversité, …), mais par blocage qui empêche leur concrétisation opérationnelle.


Et tout l’objectif de notre prestation est de lever ces blocages, d’abord au sein des services de la ville, puis en rajoutant les acteurs locaux et enfin, tous ensemble avec les citoyens et les experts invités.

En mode, « oui, et on peut ajouter ça » ou « oui, et il faut faire attention à ça » ou « oui, je connais un tel qui a déjà travaillé sur le sujet » ou « oui, j’ai déjà vu ça ici » !

Grâce aux outils et au déroulé de la programmation, l’objectif est d’amener les participants à se faire mutuellement confiance et à aller de l’avant.

L’aide animateur a spécifiquement la charge de cette partie.


Immerger en amont les services de la ville dans l’intelligence collective, puis les acteurs locaux (travail plus ou moins profond en fonction de la proposition retenue) permet de créer l’émulsion qui fera que lors de la journée de travail collectif, tout le monde soit rapidement embarqué dans la méthode et donne le meilleur de lui-même.


En revanche, aborder le fond des sujets peut heurter et mettre mal à l’aise. C’est pourquoi, nous avons le parti pris qu’il faut des outils pour mettre du fond dans les séances de travail, et réussir à ce que les gens se parlent réellement, … tout en confort.

Plusieurs axes nous ont guidé :

  • permettre à tous de s’exprimer, et pas seulement ceux qui osent prendre la parole

  • pouvoir exprimer son ressenti face aux propositions

  • pouvoir améliorer les propositions en intelligence collective

  • proposer des outils et livrables hyper clairs pour faciliter la prise en main et la mise en place rapide des actions pour les équipes de la ville


L’objectif global de cette démarche est de lever les postures et mettre dans une démarche où l’on construit tous ensemble sans tabou.



QUESTION 4 : Quels comptes rendus imaginez-vous (formats, destinataires, délais de livraison, présentation…) ?


Les comptes-rendus se feront essentiellement avec des outils graphiques.

Cela commence par les résumés graphiques qui accompagne ce devis.

Proposition #1 Plan Climat

Suivent les canevas pour lire, comprendre et muscler rapidement les contributions.

Voici une première ébauche de ce canevas :


Canevas graphique

Pour finir par la restitution finale, quel que soit le format retenu : Propositions de restitution finale
Les visuels sont de véritables outils d’aide à la décision et compréhension du choix politique pour les citoyens.

Ils permettent l’ancrage des idées qui émergent en live et de pouvoir les partager par la suite au plus grand nombre.


Ces comptes-rendus sont pensés pour qu’ils soient aussi bien adaptés aux services et acteurs locaux pour porter les propositions et les améliorer, qu’aux citoyens, acteurs et tout autre destinataire pour expliquer les choix politiques grâce à leur côté pédagogique.


Tous les outils imaginés permettent des comptes-rendus immédiats au fur et à mesure de l’avancement des groupes de travail.

Pour la restitution finale, cela dépendra de la proposition choisie : immédiatement pour la proposition basse, 10 jours après le 25 mai pour les propositions haute et moyenne.


Nous pensons que cette méthode peut inspirer d’autres moments de débat/consultation de la ville sur toutes sortes de thématiques.

Elle peut également inspirer d’autres municipalités.



QUESTION 5 : Comment pensez-vous assurer le lien et le reporting régulier auprès de l’équipe projet interne (mission démocratie participative, mission maîtrise de l’énergie, mission développement durable, cabinets des élus porteurs) ?


Nous prévoyons la mise en place d’un interlocuteur unique pour assurer le lien avec les équipes en interne. Cette personne sera détachée au maximum de la partie production de la prestation.

C’est une personne qui apporte un regard neuf et surtout sans parti pris. Il permet à toute l’équipe de prendre du recul et de la hauteur en se posant les bonnes questions. Il pointe du doigt les dérives que l’équipe ne voit plus ou qui sont trop angoissantes pour être traitées. Il montre aussi les réussites, que l’équipe ne voit parfois plus non plus et remotive les troupes. Et surtout, il permet de ne pas perturber la production des autres, et donc leur efficacité.

C’est ce que nous appelons un copilote. Dans cet appel d’offres, c’est Mélanie DEJARDIN qui assurera ce rôle.


Il est prévu dans le chiffrage toute une série de moments clés pour se rencontrer et valider l’avancement du projet.

Ces moments clés sont réduits au strict minimum dans la proposition basse. Nous vous demanderons de nous faire confiance dès le démarrage de la prestation.


Nous vous proposons également la mise en place d’un slack ou équivalent pour échanger et valider les documents en temps réels.



On en cause ?

Faites-nous signe !